Ici, à Lyon, comme dans presque tout le reste de la France, on ne peut deviner que c'est le printemps. Malgré tout, la végétation est printanière. On commence à voir des fruits et légumes nouveaux à des prix raisonnables.

Ces temps-ci, j'expérimente beaucoup en cuisine. Être sous insuline implique une alimentation très équilibrée : des légumes, des glucides, des protéines, le tout dans des proportion très strictes. Ce n'est pas si simple qu'il y parraît de prévoir un légume à chaque repas. Pour me simplifier un peu la vie, j'ai opté pour la soupe sans glucide, donc sans pommes de terre.

Voici mon dernier essai, et si l'idée semble bizarre, le résultat est délicieux : le velouté de fanes de radis

Pour 4 assiettes, il vous faut :
les fanes de 2 bottes de radis
1 courgette moyenne
1 oignon moyen (ou 1 plus petit et une échalote)
50cl de bouillon de volaille dégraissé
sel, poivre, éventuellement piment d'Espelette
1 portion de "Vache qui rit" pour 2 assiettes (on peu en mettre plus pour les très gourmands)
un peu d'huile d'olive
Faire revenir l'oignon émincé dans l'huile d'olive. Dès qu'il est translucide, ajouter les fanes bien épluchées et lavées. Bien remuer. Au bout de cinq minutes, ajouter la courgette coupée en dés (je préfère la peler, mais on peut faire sans). Remuer à nouveau. Ajouter le bouillon, assaisonner selon votre goût, laisser cuire 25 à 30 mn à feu doux. A la fin de la cuisson, laisser un peu reposer. Mixez, ajoutez la Vache qui rit, bien mixer à nouveau.
Cette soupe se réchauffe très bien, on peut aussi la congeler.
Et voilà un velouté printanier vite préparé, qui surprendra vos convives, et apportera la dose indispensable de légumes !
à bientôt